Un exemple de mauvais traitement d’un dossier en litige en milieu collégial,

par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

 

 

À des fins de formation, nous vous invitons à suivre,  le déroulement d’un litige actuellement en cours en milieu collégial et qui constitue mon propre témoignage à titre d’employée (2007-2018) permanente syndiquée FPPC-CSQ congédiée injustement en 2018 par le Collège Lionel-Groulx et la Centrale syndicale CSQ, à mon retour d’un congé à traitement anticipé de 6 mois (du 1er janvier 2017 à 1er juillet 2017), et ce, dans le cadre d’une Entente (2016-2021) de congé à traitement anticipé FPPC-CSQ prévue à la Convention collective FPPC-CSQ 2015-2020.

En plus de m’avoir imposée 40 jours de suspension sans salaire ($11, 500.00) non-justifiés, m’avoir congédiée injustement, avoir déposé une plainte non fondée à l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, avoir brisé les conditions prévues au RREGOP, suspendus ma contribution au Régime des rentes du Québec, donnés de mauvaises références afin que je ne puisses pas me trouver un nouvel emploi (pour me forcer à accepter une entente financière déloyale), le Collège Lionel-Groulx et la CSQ me réclament le remboursement du congé de 6 mois au montant de $28, 813.50. Il faut savoir aussi, que ma période d’éligibilité à l’Assurance-emploi fut réduite de moitié, parce que je revenais d’un congé dans le cadre de l’Entente FPPC-CSQ 2016-2021 de congé à traitement anticipé de 6 mois (du 1er janvier 2017 au 1er juillet 2017 et que la Convention collective FPPC-CSQ ne prévoit pas le versement de contribution à l’Assurance-emploi pour toute la durée d’un tel congé. Ainsi, suite à l’étude de mon dossier par Service Canada, j’ai tout de même obtenu des prestations d’Assurance-emploi dans le contexte d’un dossier en litige avec griefs syndicaux FPPC-CSQ, et ce, de mai 2018 à septembre 2018.

Un fait étonnant est qu’en mai 2018, à la suite de mon congédiement survenu le 17 avril 2018, j’ai découvert par hasard, qu’une nouvelle photo est apparue sur le site internet du Collège Lionel-Groulx dans laquelle j’apparaissait, en gros plan, avec des collègues de travail. Il m’a fallu faire des démarches, en juin 2018, auprès de la responsable des communications du Collège Lionel-Groulx afin qu’elle retire cette photo. Une photo laissant croire que j’étais toujours à l’emploi du Collège Lionel-Groulx, et ce,  après mon congédiement la photo en question du 12 juin 2018.

12 juin 2018 Service aux étudiants Collège Lionel-Groulx – Copie (2)

Mon cas n’est qu’un exemple parmi plusieurs autres cas en milieu collégial toutefois, avec cet exemple concret,  frauduleux et malveillant, nous vous  invitons à découvrir la face caché du monde syndical au Québec en alliance déloyale avec la partie patronale,  le Tribunal administratif du Québec  et d’autres partenaires de notre société.

_________________

1-Les mesures administratives et disciplinaires visant à justifier un congédiement.

La liste de tous les griefs FPPC-CSQ au dossier syndical en litige au Collège Lionel-Groulx, Sainte-Thérèse, Québec, Canada.

Liste des griefs au dossier FPPC-CSQ

 

Informations complémentaires sur les différents griefs au dossier en litige.

Info griefs pour le suivi

 

_________________

2-Le refus du Syndicat local de déposer un grief sur les motifs du congédiement. Le Syndicat local a accepté de déposer un grief FPPC-CSQ portant sur la procédure de congédiement; ce qui est tout à fait différent au plan des délibérations devant avoir lieu en arbitrage de grief. Ainsi, ce grief ne constitue pas une protection ni une défense pour l’employée syndiquée puisque même si la procédure de congédiement est jugée comme étant inadéquate, les motifs du congédiement, quant à eux, ne pourront pas être jugés car ils sont exclus des délibérations par la partie syndicale.

Le grief syndical FPPC-CSQ contestant le congédiement du 17 avril 2018 au poste permanent d’agente de service social (2007-2018).

Grief 2018-006_Congédiement

 

________________

3-Le refus de déposer un grief syndical FPPC-CSQ en lien avec la réclamation de $ 28, 813.50 pour le remboursement d’un congé de 6 mois suite au bris de l’Entente 2016-2021 FPPC-CSQ de congé à traitement anticipé signée en 2016.

Un grief patronal de la réclamation de $ 28, 813.50 à l’employée syndiquée, à la suite du bris, par l’employeur,  de l’Entente 2016-2021 de congé à traitement anticipé FPPC-CSQ, et ce, au retour du congé de 6 mois. Soulignons que le Syndicat local FPPC-CSQ a toujours refusé de déposer un grief syndical sur cette pratique frauduleuse de l’employeur en invoquant que l’employeur m’avait tout simplement fait l’équivalent d’un prêt personnel pour un congé de 6 mois et qu’il était normal de me réclamer le remboursement du montant total demandé par la direction du Collège Lionel-Groulx. Selon cette situation, l’appui du Syndicat du personnel professionnel du Collège Lionel-Groulx  FPPC-CSQ à la partie patronale est en contravention avec l’Article 8-12.00 Congé à traitement différé ou anticipé de la Convention collective FPPC-CSQ 2015-2020 qui ne prévoir par de clause, ni d’indication en cas de congédiement. La partie patronale, en alliance avec la partie syndicale FPPC-CSQ, semble faire une interprétation frauduleuse de la Convention collective, et ce, malgré la signature d’une Entente, en 2016, selon les modalités prévues à la Convention collective, en cours.   

Grief 107_patronal

 

La Convention collective 2015-2021 FPPC-CSQ

 

L’Entente de congé 2016-2021 de congé à traitement anticipé FPPC-CSQ signé le  26 septembre 2016 au Collège Lionel-Groulx, en présence de Monsieur Antoine Charbonneau, représentant syndical FPPC-CSQ et de la partie patronale.

le document en pdf à venir!

-Le calendrier de remboursement prévu à l’Entente 2016-2021 de congé à traitement anticipé FPPC-CSQ

Congé à traitement différé 2016-2021

_________________

4-Le libellé des différents griefs syndicaux FPPC-CSQ entourant le congédiement.

Les 6 autres griefs syndicaux FPPC-CSQ au dossier en litige au Collège Lionel-Groulx, Sainte-Thérèse, Québec, Canada.

a) Le refus patronal et syndical, suite à la demande de remplacement au poste de conseillère en services adaptés au SAIDE du Collège Lionel-Groulx en novembre 2017; 

 

b) Les suspensions sans salaire;

 

c) Les suspensions avec salaire;

 

_________________