Dans le contexte selon lequel tout recours juridique peut avoir une durée fort imprévisible jusqu’au règlement du litige, j’ai continué à faire de la recherche pour un emploi. C’est à la suite d’un emploi temporaire (par une Agence de placement :SERVIR PLUS) comme technicienne en travail social en CLSC, que le contexte particulier de la Pandémie Covid-19 est alors arrivé au Québec, en mars 2020. Le Gouvernement du Québec a alors proposé une offre de formation accélérée pour 10,000 futurs préposés aux bénéficiaires. J’ai posé ma candidature et j’ai été accepté à cette formation intensive associée à un contrat d’embauche, à la fin de la formation, avec le CISSS de Lanaudière.

La formation a débuté le 15 juin 2020 toutefois mon parcours académique fut rempli d’embûches institutionnelles intéressantes à examiner de plus près pour bien comprendre l’implication directe d’un partenaires institutionnel, à un litige relevant déjà de manoeuvres frauduleuses. La Centre des services scolaires des Samares s’est retrouvé en position de prendre un parti pris, en ma défaveur, dans un litige ne le concernant pas du tout! À ce jour, en mai 2021, je n’ai toujours pas encore réussi à compléter une formation de niveau secondaire (je possède déjà des études de 2e cycle universitaire) par le Centre de formation en santé de Saint-Esprit (Centre d’Excellence en santé de Lanaudière) et à obtenir l’attestation de formation me permettant d’honorer mon contrat d’embauche avec le CISSS de Lanaudière. Examinons, à des fins de formation, ce parcours d’embûches orchestré de façon malveillante et frauduleuse par le Centre d’Excellence en santé de Lanaudière, du Centre des services scolaires des Samares (Lanaudière, QC) et devant m’empêcher d’obtenir l’attestation de formation requise à mon contrat de travail. 

Ainsi, à des fins de formation, je vous fait part des communications écrites que j’ai pu avoir dans mon dossier de formation comme future préposée aux bénéficiaires pour le CISSS de Lanaudière, avec l’établissement de formation qui devait me permettre d’exercer d’obtenir une attestation de formation pour occuper un emploi comme préposée aux bénéficiaires, en septembre 2020.

 

1-PRÉSENTATION DU DOSSIER DE FORMATION

Partie 1-:  Formation de préposée aux bénéficiaires en août 2020 au Centre de formation en santé de St-Esprit, St-Esprit, QC,  

du 15 juin 2020 au 7 août 2020 avec stage de formation au CHSLD Saint-Jacques, Saint-Jacques, QC.

 

 

Partie 2-: Suite de la formation (après l’étude de la fausse plainte) de préposée aux bénéficiaires en octobre 2020 au Centre d’Excellence en santé de Lanaudière, Joliette, QC,

du 14 octobre 2020 au…) avec stage de formation au CHSLD de L’Assomption, Repentigny, QC.

 

________________________________________________________

 

2-LES COMMUNICATIONS AVEC :

a) Monsieur Sébastien Langlois, directeur adjoint, du Centre d’Excellence en santé de Lanaudière, Joliette, QC.

1- Les motifs de l’arrêt subit de formation de préposée aux bénéficiaires en août 2020

La correspondance écrite:

 

2- Les motifs du deuxième arrêt subit de la formation de préposée aux bénéficiaires, en décembre 2020

La correspondance écrite:

 

3-Le raisonnement  de Mr Sébastien Langlois, directeur adjoint, du Centre d’Excellence en santé de Lanaudière

 

 

 

 

b) Monsieur Richard Desjardins, CPA, directeur du Centre multiservice des Samares, Joliette, QC.

1- Les motifs de l’arrêt subit de formation de préposée aux bénéficiaires en août 2020

La correspondance écrite:

 

 

 

 

2- Les motifs du deuxième arrêt subit de formation de préposée aux bénéficiaires, en décembre 2020

La correspondance écrite:

 

 

 

3-Le raisonnement de Mr Richard Desjardins, CPA, directeur du Centre Multiservice des Samares :

 

 

 

c) Service du traitement des plaintes du Centre de services scolaire des Samares

La plainte de janvier 2021:

 

Le suivi de la plainte de janvier 2021:

 

 

 

 

 

d) La réclamation financière du CISSS de Lanaudière d’un montant $ 6   à la suite de la décision du Centre d’excellence en santé de Lanaudière de ne pas offrir la formation complète en vue de l’obtention d’une attestation de formation comme préposée aux bénéficiaires (programme gouvernemental).

Correspondance courriel:

 

 

 

 

Procédure enclenchée le 30 avril 2021, en vue d’un recouvrement :

Le montant réclamé est de $ 6,140.00; ce qui constitue le montant de deux versements sur trois, de la Bourse d’études offerte pour réaliser la formation de préposée aux bénéficiaires dans le cadre du Programme gouvernementale de formation en accéléré de 10,000 préposées aux bénéficiaires au Québec, du 15 juin 2020 à la mi-septembre 2020.

 

 

 

 

_________________________________________________________

 

3- LA CAPACITÉ DU PARTENAIRE IMPLIQUÉ DE CONSERVER SES PROPRES NORMES INSTITUTIONNELLES EN TANT QUE RÉGULATEUR SOCIAL. 

1-Les faits:

 

 

 

 

2-Les actions démontrant une incapacité à exercer adéquatement un rôle de régulateur social: